Catégories
GUIDE D'ACHAT

Quel Moteur choisir pour son vélo électrique ? ✔️ Nos conseils !

Bien choisir son moteur de vélo à assistance électrique peut vite devenir un véritable casse-tête ! Quels critères retenir ? Comment faire la différence entre les informations inutiles fournit par le revendeur, de celles qui sont essentielles mais parfois volontairement omises par le fabricant … moteur vae quelle marque choisir localisation moteur vélo électrique

Afin de vous aider à vous y retrouver, place à notre essentiel sur les moteurs de vélo à assistance électrique

La localisation du moteur

Le moteur est le cœur du vélo à assistance électrique. C’est lui qui permet au cycliste de se sentir soutenu dans son effort de pédalage. Il existe plusieurs types de motorisation, chacune ayant ses subtilités qui vont au-delà des caractéristiques (puissance et ampérage) annoncées par le constructeur.

Moteur roue avant

Le moteur est situé dans le moyeu de la roue avant. C’est l’emplacement le plus simple pour l’installer et souvent le moins coûteux. Son installation n’interfère pas avec les pédales ni la chaîne.

Il a un fonctionnement simple : l’assistance est linéaire car l’entrainement est directement sur la roue. Cependant, elle ne tiendra (sauf exception) pas compte de la force de pédalage.

Par ailleurs le moteur roue avant donne une sensation de traction, qui peut déstabiliser l’usager, d’autant plus lorsqu’il est novice. Cette motorisation est enfin moins efficace sur l’asphalte glissant en cas de pluie ou en montée.

Avantages du moteur avant :

  • Bonne sensation d’être tracté
  • Adaptable sur de nombreux types de vélos
  • Moins cher que les autres moteurs

Inconvénients du moteur avant :

  • Risque patinage en cas de pluie
  • En cas de crevaison, réparation plus compliqué
  • Sensation de poids pendant les virages
  • Traction avant, risque de déstabilisation

Moteur roue arrière

Le moteur est situé dans le moyeu de la roue arrière. Il est principalement installé sur des VAE d’entrée ou de milieu de gamme, ainsi que sur des VTTAE car il donne une forte impression de puissance et de propulsion.

Les VAE avec moteur roue arrière fournissent le plus souvent une assistance « tout ou rien », c’est-à-dire donnée d’emblée à son maximum. La sensation est très agréable, mais l’autonomie s’en ressent. Autre bémol, l’assistance se met en route avec un léger décalage, et peut surprendre si on tourne après un arrêt au stop, ou en reprise dans un virage. Ce type de moteur peut aussi gêner la réparation en cas de crevaison.

Avantages du moteur arrière :

  • Vraie sensation de propulsion
  • Idéal pour une utilisation urbaine et sportive
  • Adaptable sur tous les types de vélos et toutes les dimensions de roues

Inconvénients du moteur arrière :

  • En cas de crevaison, réparation plus compliquée
  • Génère le plus souvent une assistance non proportionné à l’effort.

Moteur central , dans le pédalier.

Le moteur se situe au niveau de l’axe du pédalier. Il s’agit le plus souvent d’un bloc englobant le moteur, les capteurs et l’électronique. Moins exposé et plus compact que les autres, le moteur pédalier est peu sujet à des problématiques liées au sectionnement des câbles.

Le cadre des vélos avec ce type de moteur est souvent spécifique car pensé avant tout comme des VAE et donc adaptés à cette utilisation. Ce type de moteur est plus susceptible de procurer une assistance dite « proportionnelle » grâce à un capteur de couple. Il donnera alors une sensation plus fine et réactive

Avantages du moteur central :

  • Assistance électrique plus naturelle, couplé généralement à un capteur d’effort.
  • Placement idéal en cas de panne
  • Très peu d’entretien
  • Adapté à tous types de pratiques

Inconvénients du moteur central :

  • Un peu lourd
  • Souvent plus cher que les autres moteurs

Le couple moteur

Définition

Alors que la puissance nominale du moteur d’un vélo à assistance électrique est encadré par la réglementation française et limité à 250 Watts, le couple max du moteur est une valeur qui permet de distinguer la puissance réelle du moteur. Il traduit en quelque sorte la performance du moteur face à une difficulté (dénivelé…).

Le couple correspond ainsi à la puissance mécanique réelle du moteur et non à la puissance électrique nominale . La mesure se donne en Newton-mètre (Nm).

Impact

Une même puissance électrique de 250 Watts va donner des couples allant généralement de 20 Nm à 90 Nm. On atteindra par exemple 48 Nm pour le moteur Bosch Active, 60 Nm pour le moteur Performance voir même de 90 Nm pour la motorisation Brose qui équipe notamment le vélo Iweech.

couple moteur vélo électrique

Le couple est un indice important de la performance du moteur. Une valeur haute de couple moteur permettra d’aborder les passages en montée avec beaucoup plus de sérénité. C’est un élément important, notamment pour les personnes lourdes ou en surpoids afin de conserver des bonnes conditions d’assistance au pédalage en toutes circonstances.

Un couple suffisant, c’est à dire de minimum 40 Nm, permettra à un cycliste faiblard de monter les côtes plus facilement, à petite vitesse. Dans une pratique de VTT ou sur route, il faut privilégier des moteurs offrant au minimum un couple de 50 Nm (newton-mètre)

Malheureusement , tous les fabricants ne donnent pas le couple maximum de leurs moteurs, ce qui n’est très généralement pas bon signe !

La législation

Selon la législation européenne et le code de la route français, pour être qualifié de vélo à assistance électrique (VAE), un cycle ne doit être entraîné par son moteur (250 W maximum) qu’en conjugaison avec le pédalage de son pilote. Quand la rotation du pédalier s’arrête, le moteur doit lui aussi s’arrêter.

Dans le cas contraire, ou si l’on peut activer le moteur (jusqu’à 1000 W) sans avoir à pédaler (avec une manette, par exemple), il s’agit d’un vélo motorisé qui doit être assuré et ne peut être utilisé par des mineurs de moins de 16 ans.

legislation moteur vélo électrique

Par ailleurs, un vélo à assistance électrique (VAE) ne peut assister au pédalage que jusqu’à 25 km/h maximum.

Cependant il existe des vélos électriques capables de fournir une assistance jusqu’à 45 km/h. Ces derniers sont considérés en France comme des cyclomoteurs. Portant également les appellations « speed pedelec », « S-Pedelec » ou « speedbikes », ils doivent donc être homologués, assurés, déclarés et munis d’une plaque d’immatriculation, d’un indicateur de vitesse, de feux-stop, de clignotants, rétroviseurs… Par ailleurs, étant donnée leur vitesse de pointe, ils ne peuvent pas légalement rouler sur les pistes cyclables. Enfin, pour les piloter, il faut être âgé de plus de 14 ans et disposer d’un permis (AM minimum), sans oublier de porter un casque homologué pour les cyclomoteurs.

La marque

Bosch, Yamaha, Shimano sont les 3 acteurs les plus reconnus sur le marché du moteur de vélos électriques. Fiables et répandues, vous n’aurez pas de mal à trouver un réparateur en cas de soucis.

D’autres marques émergeantes comme les allemands Brose et BMZ, le japonais PANASONIC ou le chinois Bafang sont également des valeurs sûres en terme de qualité et de fiabilité.

Attention par contre aux marques de moteurs « anonyme » ou « made in china ». Certains essayeront à tort de vous faire croire qu’il s’agit d’un moteur Bafang ! Le plus grand risque que vous prendrez dans ce cas c’est d’être particulièrement déçu par la piètre durée de vie du moteur…

Leader sur le marché, la marque Bosch reste la référence. Bosch travaille beaucoup sur l’évolution de ses technologies et propose de nouvelles versions de motorisations chaque année. Les moteurs peuvent évoluer sur leur forme, leur poids, leur performance, etc. De nombreuses marques de vélos électriques font confiance à ses composants hautes performances et innovants, qui impressionnent par leur qualité, leur fiabilité et leur longévité. 

A consulter également

quel assistance vélo électrique

Quelle Assistance choisir pour son vélo électrique ? ✔️ Nos conseils

Le vélo à assistance électrique n’est pas un vélo qui avance tout seul et où l’on a rien à faire ! Contrairement aux idées reçues, pour avancer il vous faudra pédaler : c’est le seul moyen de déclencher l’assistance. capteur d’effort capteur de couple effort capteur de rotation pédalage assistance non proportionnée directe proportionnelle vélo […]

Freins vélo électrique photo intro quel est le meilleur

Quels Freins choisir sur un vélo électrique ? ✔️ Nos conseils !

Souvent délaissé lors du choix d’un vélo à assistance électrique, la qualité du freinage est pourtant un point aussi essentiel que la batterie ou la motorisation. Et contrairement à ses habitudes en vélo standard et non motorisé, l’utilisateur d’un VAE doit prendre en considération de nouveaux paramètres : la vitesse d’un vélo électrique, son poids… Freins […]

Cet article vous a plu ? Laissez nous un commentaire !