🚲⚡️ Quel vélo à assistance électrique choisir ? ⚡️🚲

Quel vélo électrique choisir ?

Retrouvez sur notre site toutes les informations pour faire le bon choix.

Tests, comparatifs, sélection des meilleurs vélos par catégorie, guides d’achats

Un vélo électrique, un test, une note !

Pour chaque vélo, consultez notre évaluation complète basée sur 135 critères.

Retrouvez notre avis, sa note globale, ainsi qu’une synthèse de ses points forts et points faibles.

Comparez les vélos électriques

Ville, Connecté, VTC, VTT, Pliant, Fatbike …

Pour vous aider à faire le bon choix, nous avons comparé de manière exhaustive les vélos à assistance électrique les plus populaires pour chaque catégorie.

Les meilleurs vélos électriques

Nous avons sélectionné les meilleurs vélos électriques du marché, sur la base de nos évaluations et de nos comparatifs.

Retrouvez le TOP 3 des vélos électriques, par prix et selon le type d’usage,

Accessoires vélos

Casques, cadenas, feux, vestes...

Ils sont essentiels pour rouler avec plaisir et en toute sécurité.

Nous avons sélectionné et évalué les meilleurs accessoires vélos sur le marché.

.

Comment choisir son vélo électrique ?

Quels critères faut-il retenir pour évaluer une batterie, un moteur, ou bien l’assistance d’un vélo électrique ?

Suivez le guide, on vous explique tout.

Profitez des aides à l’achat pour votre VAE

Etat, Régions, Départements, Villes : tous proposent des aides pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.

Découvrez les subventions existantes, les critères d’obtention et les démarches à effectuer pour en bénéficier.

Pour plus d’infos sur le Bonus vélo de l’Etat, consultez directement https://www.economie.gouv.fr/particuliers/prime-velo-electrique

Quel vélo électrique choisir ?

Les questions les plus fréquentes

Pourquoi acheter un vélo à assistance électrique ?

« Vélo de fainéant », « super cher », « pas très écologique », « autant acheter un vélo standard »… les préjugés et les arguments contre le VAE ne manquent pas. Cependant, même si dans certains cas le vélo à assistance électrique ne se justifie pas forcément, les raisons d’en choisir un sont nombreuses : se rendre au travail sans arriver en sueur, parcourir de plus longues distances, se remettre à faire de l’exercice physique en douceur (quand la condition physique rend difficile l’usage d’un vélo classique sur certains terrains ou à la suite d’une blessure) ou suivre un groupe mieux entraîné que nous en vélo de route ou en VTT.

Ainsi, tout dépend de votre contexte et de l’utilisation que vous en ferez. A chaque besoin et situation correspondra un vélo différent. Les avantages et inconvénients d’un VAE sont aussi à mettre en perspective avec ceux des modes de déplacements que vous utilisez et que pouvez remplacer. Moins fatiguant que le vélo traditionnel, moins polluant qu’un scooter ou une voiture sur un trajet équivalent, plus rapide d’un trajet à pied… il est aussi plus onéreux et moins écologique que ce dernier. A vous de choisir !

Quelle réglementation encadre l’achat et l’utilisation d’un vélo électrique ?

En envisageant l’acquisition d’un vélo à assistance électrique vous faîtes certainement le bon choix, en revanche attention à la réglementation en vigueur ! Alors que dit la loi française? Pour être conforme, un vélo à assistance électrique doit en effet respecter les points suivants :

  • L’assistance électrique ne doit s’effectuer que si le cycliste pédale, et se couper à l’arrêt du pédalage. Exception : une assistance au démarrage, sans avoir recours au pédalage, est possible si elle n’excède pas 6 km/h.
  • L’assistance doit se couper à 25 km/h maximum.
  • La puissance du moteur ne doit pas excéder 250 watts.
  • Les moteurs doivent être compatibles sur le plan électromagnétique.
  • La sécurité des chargeurs doit être assurée.
  • Les batteries doivent être recyclables.

En revanche, si l’un de ces 3 premiers points n’est pas respecté, le vélo électrique concerné peut être sera assimilé à un cyclomoteur, impliquant des nombreuses obligations supplémentaires (immatriculation, assurance, casque….)

D’autre part, le vélo électrique doit être homologué par des organismes certifiés et respecter les normes française et européenne NF EN 15194+A1. De la même manière, le respect des exigences de sécurité est attesté par la mention “Conforme aux exigences de sécurité”, qui doit être apposée de manière visible, lisible et indélébile sur le cadre du vélo.

Qui peut conduire un vélo à assistance électrique ? Avec quel(s) équipement(s) ?

La loi français assimile le vélo à assistance électrique à un vélo « normal ». Conformément à la loi, tout le monde peut ainsi conduire un vélo électrique, les adultes comme les enfants sans discrimination d’âge.

En revanche, depuis le 22 Mars 2017, le port du casque est obligatoire pour les enfants âgés de moins de 12 ans, qu’il soit passager … ou conducteur 😉 ! Le casque doit porter la mention de sa norme (NF EN 1080), le nom et la marque du fabricant, la date de fabrication, la taille en centimètres et le poids en grammes. En cas de non-respect de cette obligation, l’adulte en charge de l’enfant (qui accompagne ou transporte l’enfant sur son deux roues ) est passible d’une une amende forfaitaire de 4e classe d’un montant de 135 euros.

A ce sujet, vous pouvez retrouver ici nos articles consacrés aux casques connectés et aux casques lumineux. quel vélo électrique choisir

L’assurance d’un vélo électrique est-elle obligatoire ?

Vélo classique ou vélo à assistance, l’assurance de votre vélo n’est pas obligatoire. ( dans la mesure ou il s’agit bien selon la loi d’un vélo à assistance électrique et non d’un cyclomoteur comme vu précédemment)

Cependant, en tant que personne et conducteur du vélo vous devez être assuré au titre de votre responsabilité civile au cas où vous causeriez des dommages à un tiers.

En ce qui concerne votre actuel ou futur vélo électrique, étant cher avec un prix moyen estimé à 1730 € il risque par ailleurs d’être également particulièrement convoité. Aussi nous vous conseillons fortement d’assurer le vôtre contre le vol et de le faire marquer (numéro d’immatriculation).

Où peut-on circuler avec un vélo électrique ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, les usagers d’un vélo électrique se voient appliquer les mêmes règles que tous les cyclistes. Ils peuvent ainsi emprunter toutes les voies de circulation routières (en respectant le code de la route) ainsi que les pistes cyclables. Attention tout de même aux 3 infractions suivantes :

  • Tenir son téléphone mobile à la main est aussi interdit et passible d’une amende de 22 euros.
  • Se promener à vélo sur les trottoirs est interdit (sauf pour les enfants de moins de 8 ans).
  • Un cycliste, contrôlé positif lors d’un alcootest, peut être sanctionné par une amende de 90 euros.

quel vélo électrique choisir

quel vélo électrique

Envie de découvrir avant tout le monde les nouveaux tests et comparatifs de VAE ?

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

Cet article vous a plu ? Laissez nous un commentaire !