Catégories
GUIDE D'ACHAT

Quels Freins choisir sur un vélo électrique ? ✔️ Nos conseils !

Souvent délaissé lors du choix d’un vélo à assistance électrique, la qualité du freinage est pourtant un point aussi essentiel que la batterie ou la motorisation. Et contrairement à ses habitudes en vélo standard et non motorisé, l’utilisateur d’un VAE doit prendre en considération de nouveaux paramètres : la vitesse d’un vélo électrique, son poids… Freins vélo électrique

Dans ce contexte, comment choisir ses freins pour un vélo à assistance électrique ? Quelles sont les différences entre freins patins, freins à disques mécaniques et freins à disques hydrauliques ? Comment fonctionnent-ils ?  Retrouvez nos réponses et conseils !

Comment choisir ses freins sur un vélo électrique ?

Pour un vélo à assistance électrique, le freinage idéal se doit de rassembler ces différents critères :

  • Puissant pour stopper le vélo à tout moment
  • Progressif pour ne pas vous arrêter trop brutalement et provoquer une chute
  • Fiable et robuste pour être un élément de sécurité à part entière
  • Ergonomique pour convenir à vos habitudes

L’importance donnée à chaque critère est propre à l’utilisation de chacun. Nous vous recommandons autant que possible de tester différents systèmes, en situation, afin de définir le freinage idéal pour son VAE.

S’arrêter en toutes ciconstances

Cependant la puissance de freinage nous semble être le critère numéro 1 en vélo électrique. Un vélo électrique pèse en moyenne 20 à 25 kilos (soit 5 à 10 kilos de plus qu’un vélo classique). Sachant qu’il roule en moyenne à 20 km/h, les freins doivent offrir une puissance conséquente pour ralentir ou stopper l’ensemble roulant. Dans un environnement urbain par exemple, le cycliste peut fréquemment être confronté à un obstacle intervenant brusquement sur son trajet. Un freinage puissant lui permettra de ralentir suffisamment et à temps pour éviter ces obstacles. Cela est d’autant plus important quand on transporte un enfant dans un siège bébé, une remorques ou des sacoches accrochés au porte bagage..

VTTAE ROCKRIDER E-ST 100 photo 6
Le VTTAE Rockrider E-ST 500 par Decathlon est équipé de freins à disques mécaniques

Plus fréquemment utilisé qu’un vélo non motorisé, le vélo est à assistance électrique est tout aussi dépendant de la météo que son homologue sans moteur. Sur ce point, les freins à disques hydrauliques sont ceux qui offrent les meilleures garanties puisque la pluie, la boue ou toutes conditions humides n’altèreront pas leur puissance de freinage, au contraire des freins à patins sur jante. Profitons en pour faire le pont sur  le points sur les différents types de freins existants, et leurs forces et de leurs faiblesses.

Quels sont les différents types de freins sur un vélo électrique ?

Les 3 grands types de freins équipant les VAE sont les suivants :

  • Patins (V-Brake)
  • Tambours
  • Disques : mécaniques ou hydrauliques

Au même titre que les vélos non motorisés, les vélos électriques ont pendant longtemps été équipés de freins à patins mécaniques standards, de type V-Brake. Aujourd’hui, les freins à disque vélo figurent parmi les freins de vélo les plus populaires pour les VAE comme pour les VTT et les vélos de ville.

Zoom sur chaque type de freins, avec le détail de leurs avantages et leurs inconvénients.

Les freins à patins

Les freins patins (autrement appelés V- Brake) utilisent la jante de la roue comme surface de freinage. Des patins à base de caoutchouc appuyent sur chaque côté de la jante pour réduire la vitesse du vélo. Les patins s’usent mais les jantes aussi, même si ce n’est pas à la même fréquence, et doivent être remplacées quand leurs flancs se sont trop creusés.

Les freins sur jante sont pour la plupart compacts, légers, mécaniquement simples, et bon marché. Ils sont puissants mais leurs performances se dégradent avec des jantes mouillées. Pour un freinage efficace et sans à-coups les roues doivent être bien dévoilées (centrées dans le vélo quand on les tourne). Ils sont d’un entretien facile mais doivent être réglés régulièrement.

Avantages :
  • Moins chers
  • Plus légers
  • Simplicité en cas de réparation personnelle 
  • Entretien facile et économique
Inconvénients :
  • Le poids élevé du cycliste (>90kg) et du vélo (20/25Kg) ralentissant le freinage
  • Freinage dégradé sur route mouillée
  • Inconstance de la qualité de freinage en fonction des conditions météorologiques ou de l’usure
  • Usure de la jante avec le frottement des patins

Les freins à tambours

Eux aussi se situent au niveau du moyeu de roue. Comme les freins à disque, ils agissent sur cette partie de la roue pour ralentir et arrêter le vélo. Sur les modèles traditionnels, le principe consiste à freiner à l’aide de deux gros patins placés à l’intérieur du moyeu entrant en contact avec une surface circulaire : le tambour.

Sur d’autres modèles, des rouleaux cylindriques sont sollicités par expansion interne sous l’action du levier de frein. Ces rouleaux viennent alors se frotter contre une paroi intérieure du frein garantissant ainsi un freinage à la fois puissant et efficace. C’est le cas sur les Rollerbrake de Shimano, les meilleurs freins à tambour du marché.

A cause de leur poids important ils sont moins utilisés sur les vélos modernes légers mais ils font un retour en force sur les vélos électriques. Parce que les tambours peuvent être surdimensionnés et bien ventilés on utilise aussi ce frein à l’arrière des tandems, non pas pour les arrêter, mais seulement pour les ralentir dans les longues descentes et éviter l’échauffement des freins principaux à l’avant

Avantages :

  • Puissance de freinage très importante
  • Durée de vie
  • Insensibles à tous les coups et chocs qui endommageraient un disque,
  • Résistent à presque toutes les conditions climatiques de par son étanchéité.
  • Adapter pour les utilisations régulières et ingrates avec un minimum d’entretien

Inconvénients :

  • Poids : Les freins à tambour sont lourds
  • Ils sont difficiles à démonter, toute la mécanique est cachée
  • Son étanchéité lui confère un inconvénient, le refroidissement
  • Risque de surchauffe en cas de freinages longs ou répétés

Les freins à disques

Le principe du frein à disque est simple : lorsqu’on actionne le levier, des pistons sont déplacés au niveau de l’étrier, permettant aux plaquettes de frein de venir serrer un disque en acier fixé au moyeu.

Les freins à disque se séparent en deux principales catégories.

Freinage hydraulique

Tout d’abord, les freins à disque hydrauliques avec de l’huile dans les gaines. La pression de cette huile au moment de l’action sur les leviers, actionne le mécanisme de freinage sur les pistons qui viennent coincer le disque présent sur la roue et donc freiner. C’est le système le plus utilisé, quelle que soit la pratique (VTT, Cyclo-X, Route,…) et c’est aussi le plus efficace.

Freinage mécanique

Ensuite, il existe également les freins à disque mécaniques qui, eux, fonctionnent grâce à la tension d’un câble qui vient actionner le mécanisme de l’étrier et également mordre le disque présent sur les roues. Les freins à disque mécaniques sont pour la plupart du temps installés sur des vélos d’entrée / moyenne gamme. Ils sont moins couteux que les hydrauliques mais aussi moins performants.

De nombreux modèles sont disponibles, avec des diamètres de disques plus ou moins grands. Plus le disque est grand en diamètre (180MM par exemple), plus le freinage sera puissant .

Avantages des freins à disques :

  • Un freinage puissant, y compris sous la pluie ou dans la boue
  • Si la roue est voilé, cela n’affecte pas le freinage
  • Les freins à disque n’entraînent pas d’usure de la jante
  • Le freinage est progressif
  • L’action du levier se fait sans effort
  • L’entretien des éléments est réduit
  • Ils ne nécessitent pas ou peu de réglages
  • Enfin, le démontage des roues est facilité

Inconvénients des freins à disques :

  • Poids : Les freins à disque sont plus lourds
  • Ils sont également plus chers à l’achat
  • Il n’y a pas de graisse ou d’huile sur les disques (risque de glaçage :  bruit)
  • L’entretien est également plus complexe (pour un système hydraulique)
  • Il faut effectuer une purge du liquide de frein périodique (pour un système hydraulique)
  • En cas de passage d’un vélo aux freins à disque sur son vélo : besoin de changer les moyeux, les leviers et les étriers de frein

Freins à disques : Mécanique ou Hydraulique ?

Les freins à disque vélo mécaniques disposent d’une commande par câble coulissant dans une gaine, comme sur des freins à patin classiques. Cette catégorie de freins est essentiellement utilisée sur les vélos entrée et moyen de gamme. Et pour cause, ils sont plus économiques à l’achat.

Cependant, en raison de l’étirement du câble, sachez qu’ils sont moins efficaces que des freins à disque hydrauliques, notamment. A noter par ailleurs l’utilisateur de freins à disques mécanique dispose d’une moins bonne modulation de freinage, comparé à un frein hydraulique. Une lubrification des gaines et câbles régulière sera également nécessaire pour garder un bon freinage.

Sur les freins à disque hydrauliques de vélo : finis les câbles et les gaines ! La commande est hydraulique : une durite relie le levier de frein à l’étrier et forme un circuit fermé rempli de liquide de frein. Résultat, le freinage de ce type de frein est plus puissant et plus agréable, mais aussi plus fiable. Il n’y a pas d’entretien ni de réglage à faire, hormis une purge de temps en temps.

Enfin les freins hydrauliques sont scellés. Aussi ni la boue, ni l’eau, ni la poussière ne modifient la qualité de freinage !

Pour aller plus loin

OK Comparatif 2021 vélo électrique pliable - 1500€ NOTE GLOBALE

🔎 [ VAE PLIANT ] 🚲 max 1500€ ⚡️ Notre Comparatif 2021

Les vélos électriques pliables ont la cote ! Il faut dire qu’ils ne manquent pas d’avantages. En plus de rendre vos trajets à vélo plus accessible et moins fatiguant, les VAE pliants ne prennent que très peu de place une fois repliés. Idéal pour un trajet multimodal ou un stockage en toute discrétion dans votre […]

Cet article vous a plu ? Laissez nous un commentaire !