Catégories
GUIDE D'ACHAT

Quelle Assistance choisir pour son vélo électrique ? ✔️ Nos conseils

Le vélo à assistance électrique n’est pas un vélo qui avance tout seul et où l’on a rien à faire ! Contrairement aux idées reçues, pour avancer il vous faudra pédaler : c’est le seul moyen de déclencher l’assistance. capteur d’effort capteur de couple effort capteur de rotation pédalage assistance non proportionnée directe proportionnelle vélo électrique

Deux types d’assistances existent ensuite sur le marché. D’un côté l’assistance dite « non proportionnée » ou « tout-en-un » et qui fonctionne sur la base d’un capteur de pédalage. De l’autre côté, l’assistance dite « proportionnée » qui se base sur un capteur d’effort.

Comment bien différencier ces 2 types d’assistance ? Quels sont leurs avantages et inconvénients respectifs ? Laquelle privilégier ? Réponse ci dessous. quelle marque choisir localisation moteur vélo électrique

Assistance non proportionnée : capteur de pédalage

L’assistance électrique directe – ou non proportionnée – se définie comme l’assistance électrique découlant d’un capteur de pédalage magnétique. Ce type de capteur est également appelé capteur de rotation. Il a pour effet de déclencher une assistance à puissance continue, tant que les aimants fixés au pédalier passent devant le capteur fixé sur la cadre.

Le démarrage de l’assistance directe intervient rapidement (après ¼ ou ½ tour de pédale). Si la vitesse de pédalage peut avoir un impact léger sur la puissance délivrée par le moteur, la pression exercée sur les pédales ne change en rien le rendement moteur qui ne peut alors être régulé que par un système de modes d’assistance permettant de présélectionner le niveau de puissance maximal délivré par le moteur (le plus courant étant de pouvoir sélectionner minimum 3 modes : Eco, Normal et Fort).

Cette assistance directe a le bénéfice d’être extrêmement régulière et confortable, sans à-coups mais peu réactive. Il s’agit du système le plus économique que l’on retrouve sur la majorité des vélos  à moins de 2 000 €.

Avantages de l’assistance directe :
  • assistance homogène,
  • dispositif simple et robuste
  • facile à entretenir
  • le moteur peut fournir 100% de l’énergie nécessaire, si vous vous contentez de pédaler pour accompagner (pédalage symbolique)
  • « sensation cyclomoteur »
Inconvénients de l’assistance directe :
  • retard au démarrage, de 1/8 ème de tour de pédalier pour les plus performants et jusqu’à 1 tour pour certains vélos ne disposant que de 6 aimants. (voir vidéo ici ). Dans ce dernier cas, ce sera un réel handicap si vous devez faire des démarrages en côte.
  • la puissance est délivrée en tout ou rien, plus ou moins progressivement selon la performance du circuit de commande (le contrôleur). Pour compenser, vous devrez changer le niveau d’assistance en fonction du relief et du vent. Dès que le moteur sera activé, vous serez propulsé à environ 11 km/h sur terrain plat, avec le 1er niveau d’assistance, et 18 km/h au niveau intermédiaire !

Assistance proportionnée : capteur de couple

L‘assistance proportionnelle se définie comme l’assistance électrique découlant d’un capteur de couple. Ce type de capteur a pour effet de déclencher le démarrage de l’assistance par une simple pression sur la pédale. Le démarrage de l’assistance est alors instantané.

Ensuite c’est la pression que vous apporterez sur la pédale qui pourra à tout moment faire varier l’intensité de l’assistance. Cela vous offre un contrôle total sur le rendement moteur

L’assistance est obtenue grâce à des capteurs qui mesurent la pression exercée sur les pédales. Ces capteurs sont en général, placés sur l’axe du pédalier.  L’assistance du moteur, est proportionnelle à l’effort. Ce système équipe généralement les vélos plus haut de gamme.

Quel intérêt ?

Cette assistance progressive a le bénéfice d’être extrêmement réactive, permettant de s’adapter immédiatement au relief en cours. Les derniers progrès techniques permettent désormais de ne plus constater d’à-coups dans l’assistance progressive ce qui en fait une version évoluée et haut de gamme par rapport à l’assistance directe (capteur magnétique) plus linéaire.

Les différents modes d’assistance que proposent certains vélos vous permettront de présélectionner le niveau de puissance maximal délivré par le moteur (le plus courant étant de pouvoir sélectionner 3 modes Eco, Normal et Fort).

Cette technologie va toujours vers plus de « sensation vélo », avec moins d’effet de rupture lorsque l’assistance se coupe. L’objectif est de favoriser le mouvement dans le prolongement naturel de l’effort du cycliste

Avantages de l’assistance proportionnée :
  • démarrage immédiat.
  • le moteur est activé seulement si un effort est détecté, ce qui entraîne une économie de la batterie.
  • vous êtes maître de la vitesse du vélo, ce qui est très appréciable lorsque vous faites de la « balade » à votre rythme.
  • « sensation vélo »
Inconvénients de l’assistance proportionnée :
  • électronique plus sophistiquée (plus cher)
  • vous devez obligatoirement fournir un minimum d’effort !
  • l’assistance varie sur un tour de pédalier : lorsque la pédale est à la verticale, l’effort fourni par le cycliste est faible, et lorsque la pédale est à l’horizontale, l’effort est plus important.  Cela entraînera une variation de l’assistance du moteur  puisqu’elle est  proportionnelle à l’effort détecté.

Alors, quel type d’assistance choisir : directe ou proportionnée ?

Si votre but se limite à pouvoir vous déplacer et à prendre l’air en réalisant un minimum d’effort, un système d’assistance non proportionné est suffisant. Simple et robuste, il vous offrira une assistance homogène plus ou moins puissante selon le couple maximum de votre moteur.

Par contre si votre but est de faire un peu un peu plus d’exercice de manière douce et modérée, et si vous avez un minimum de moyens physiques, on préfèrera l’entrainement proportionnel. L’assistance sera dosé en fonction de l’effort fournit, et de la pression exercé sur la pédale.

Quelque soit l’assistance choisie, nous nous réjouissons à l’idée que vous sortiez beaucoup plus régulièrement profiter du grand air !

Enfin sachez qu’un vélo à assistance électrique est aussi utilisable SANS assistance électrique. Principal inconvénient dans ce cas : le poids du vélo généralement plus important qu’un vélo standard. Encore un critère à prendre en compte 😉

A consulter également

quel moteur vélo électrique choisir photo intro

Quel Moteur choisir pour son vélo électrique ? ✔️ Nos conseils !

Bien choisir son moteur de vélo à assistance électrique peut vite devenir un véritable casse-tête ! Quels critères retenir ? Comment faire la différence entre les informations inutiles fournit par le revendeur, de celles qui sont essentielles mais parfois volontairement omises par le fabricant … moteur vae quelle marque choisir localisation moteur vélo électrique Afin […]

Freins vélo électrique photo intro quel est le meilleur

Quels Freins choisir sur un vélo électrique ? ✔️ Nos conseils !

Souvent délaissé lors du choix d’un vélo à assistance électrique, la qualité du freinage est pourtant un point aussi essentiel que la batterie ou la motorisation. Et contrairement à ses habitudes en vélo standard et non motorisé, l’utilisateur d’un VAE doit prendre en considération de nouveaux paramètres : la vitesse d’un vélo électrique, son poids… Freins […]

Cet article vous a plu ? Laissez nous un commentaire !